Le collège Mathieu prépare ses étudiants à l’emploi

Le Collège Mathieu s’est engagé à accompagner ses étudiants avant, pendant et après leurs études. C’est pour cela qu’il anticipe déjà aux besoins futurs de ses étudiants et les accompagne à identifier les outils clés et les stratégies gagnantes de la recherche d’emploi à la veille de la fin de leurs programmes d’études. Il fait recours aux services d’un partenaire qui a la gestion de l’employabilité dans ses attributions, en l’occurrence le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CECS) pour animer un atelier d’information sur l’employabilité à l’intention de ces futurs diplômés.

Des étudiants qui participent à l’atelier d’information sur l’employabilité
crédit photo: AVP

Le vendredi, 18 mars 2022, une dizaine d’étudiants parmi ceux qui sont basés au campus de Gravelbourg a participé à une session d’information présentée par un représentant du CECS Mr Papi Tshiswaka accompagné par l’agent du Collège Mathieu, chargé du recrutement et service aux étudiants Mr Pascal Kayishema. Ils ont parlé entre autres des opportunités d’embauche disponibles en Saskatchewan, les procédures d’embauche, la création du profil dans SaskJob(bassin d’emploi), les type de CV et comment rédiger la lettre de motivation, l’acquisition ou le renouvellement du permis de travail en Saskatchewan ainsi que de potentielles entreprises qui embauchent. 

Papi Tshiswaka, Coordonnateur de projets au CECS crédit
photo: Papi

Selon le représentant du CECS, la Saskatchewan est le meilleur endroit pour travailler car le taux de chômage est assez bas et beaucoup d’employeurs cherchent des personnes à embaucher. Pour lui, les services du CECS peuvent être utiles aux étudiants en tant que personnes qui aspirent à entrer sur le marché d’emploi dans quelques mois. « Les services qu’offre le CECS étant notamment le programme accès emploi qui accepte les jeunes de 15 à 30ans, le programme connecteur, le programme d’intégration économique qui met en connexion les employeurs et les chercheurs d’emploi, pour ne citer que cela. Ces futurs diplômés en ont besoin pour comprendre comment s’intégrer sur le marché du travail en Saskatchewan, car le marché de l’emploi est dynamique dans le sens que ça change périodiquement. » Souligne Mr Tshiswaka.

 Le souhait des participants est qu’il y ait une autre session pour qu’ils puissent apprendre et être guidé à l’élaboration du CV (format Canadien) et la lettre de motivation. Papi dit avoir apprécié l’intérêt qu’ont manifesté les étudiants lors de l’atelier. « Il y avait une bonne interaction entre moi et les étudiants, ils avaient besoin de comprendre comment le système marche.  Pour les gens qui viennent d’arriver, il se passe tellement pleine de choses dans leurs têtes qui ne sont pas réalisables parfois ou ce n’est pas la réalité que les gens trouvent sur terrain. En leur présentant la réalité des choses en face, ça suscite beaucoup de questions mais ça leur donne une autre façon de voir le monde dans lequel ils se trouvent », indique Papi. Le Collège Mathieu est prêt à accompagner ses étudiants chacun selon ses besoins dans l’élaboration de leur CV et de la lettre de motivation en collaboration avec son partenaire le CECS.

De l’Afrique à Gravelbourg

Éric Bazahica étudie en technique de soudage au Collège Mathieu. Originaire du Burundi, il vient de passer trois mois au Canada et fait ses cours de rattrapage présentement. Il a beaucoup apprécié cet atelier d’information. Pour lui, c’était une occasion de comprendre un peu le marché du travail en Saskatchewan. « C’était ma première fois de participer dans un atelier pareil, étant nouveau, il y avait beaucoup d’informations dont j’avais besoin, je ne savais pas où les trouver. » Souligne Éric.  On avait vraiment besoin de ça, ce serait mieux que ce genre d’informations soient accrues. J’ai été marqué par deux choses : nous ne sommes pas seuls, il y a d’autres personnes qui pensent à nos besoins. Entendre que l’étudiant international peut travailler au-delà de 20h par semaine et qu’en été il peut travailler à temps plein. Ça m’a plu car, si je travaille je pourrai subvenir à mes besoins et surtout payer une partie de mes frais de scolarité. » Déclare Éric                      

Eric Bazahica, étudiant en Technique de soudage au C. M
crédit photo: Éric

Avez-vous déjà trouvé du travail pour le moment?

« Je n’ai pas encore commencé à travailler, je cherche du travail mais plus les fins de semaine parce que pendant la semaine, nous somme occupés par les cours. Je me prépare en conséquence mais comme le travail ici se donne plus de bouche à oreille, j’espère que j’aurai une connexion sinon les compétences j’en ai. Je suis optimiste qu’au collège, la direction, le personnel, le corps enseignant et le service aux étudiants m’aideront à trouver de l’emploi. Je vois que pas mal de mes collègues travaillent déjà, c’est grâce au soutien du collège. » Souligne Éric. L’étudiant en technique de soudage apprécie beaucoup le soutien au quotidien qu’il reçoit au Collège Mathieu. Il invite d’autres gens qui aimeraient faire leurs études postsecondaires collégiales et techniques de choisir le Collège Mathieu. Pour lui, beaucoup de choses sont à admirer. Il cite notamment la bonne cohabitation entre étudiants, le personnel et les enseignants qui sont toujours au service des étudiants, en plus de la qualité de l’enseignement qui est imbattable. Mr Bazahica apprécie Gravelbourg comme un bel endroit pour se concentrer aux études.

Différents sujets ont été abordés lors de la session d’information, les étudiants restent toutefois à leur soif de suivre comment élaborer un CV et une lettre de motivation conformément aux normes canadiennes.

Par Dorcas Masengo

Leave a Reply

Your email address will not be published.